PRESSE: Kenny Voegelin : d’un atelier découverte de la radio à RTL2 et RMC

Son truc à lui, ce n’est ni l’animation, ni le journalisme mais la technique. Après avoir découvert la radio, il y a six ans, lors d’un atelier organisé par la Ville, puis continué à Radio MNE, Kenny Voegelin a pris son destin en main en intégrant le Studio École de France, l’amenant à officier dans l’émission Le Drive sur RTL2 ou comme pigiste estival dédié aux Jeux olympiques sur RMC.

 

Article écrit par Marc-Antoine Vallori pour le webzine M+

Il y a des événements qui donnent de sérieux coups d’accélérateur aux trajectoires professionnelles. Tout commence en 2014 pour Kenny Voegelin, qui participe à un atelier radio organisé par la Ville dans le cadre de feu-Cité jeune, en lien avec l’association Old School, radios MNE et ECN.  « Du pur hasard, confie ce Mulhousien de 24 ans aujourd’hui. L’univers de la radio m’a immédiatement plu. En 2014, c’est aussi l’année où radio MNE a eu, pour la première fois, sa fréquence FM (Ndlr : 107.5 FM). Du coup, j’ai continué en tant que bénévole, service civique, puis prestataire à la fin ». Une aventure au long cours de six ans, qui s’achèvera en juin 2020. Le démarrage d’un nouveau chapitre de la vie professionnelle de Kenny Voegelin, bien décidé à passer la vitesse supérieure.

« Que du bonheur »

La nouvelle flambée de Covid 19 finira par amener notre jeune mulhousien à prendre son destin en main en quittant la Cité du Bollwerk pour rejoindre Paris et l’école des radios du Studio École de France. Pour lui, ce ne sera ni l’animation radio, ni le journalisme mais la technique. « J’aime bien le micro, mais moi ce qui m’intéresse ce sont les aspects techniques, la réalisation comme la production, avec de vrais débouchés après ce cursus de deux ans. » Un cursus qui l’amène à faire, de février à juin dernier, un premier stage à RTL2 et son émission Le Drive avec son animateur phare Eric Jean-Jean. « Que du bonheur, en retient Kenny Voegelin. Au-delà de la super ambiance, ce stage a été très formateur pour moi, qui n’avais jamais fait de radio musicale auparavant, avec beaucoup de découvertes avec des lives d’artistes mais aussi de la réalisation vidéo, les émissions radio étant de plus en plus filmées. J’ai aussi participé à la réalisation de la millième émission. »

 

« Dans l’ascenseur avec David Douillet pour venir bosser »

Plutôt que de se la couler douce cet été, le Mulhousien poursuit ses activités radiophoniques à Paris, comme pigiste sur RMC pour les Jeux olympiques de Tokyo. « Je fais du montage de sons en lien avec l’ensemble des correspondants de la radio à Tokyo, je fais aussi des habillages sonores et tout ce qui touche à la réalisation… Je kiffe, même si parfois, je commence ma journée à 4h du matin, avec le décalage horaire avec le Japon. C’est un autre monde, j’ai même pris l’ascenseur avec David Douillet, correspondant pour RMC, pour venir bosser. Je ne l’ai pas reconnu tout de suite à cause du masque (rires). » Après cet été des plus actifs, Kenny Voegelin reprendra le chemin de l’école des radios, en alternance avec M Radio, une radio 100% musicale. « J’y développerai encore des compétences vidéo, le monde de la radio est très restreint, il faut se faire sa place », conclut Kenny Voegelin, avec un enthousiasme qui laisse à penser que son pari de travailler sur une grande radio nationale est en passe d’être gagné.

 

Article paru dans M+ (le webzine de la ville de Mulhouse): article en ligne ici